CAMEROUN :: Hommages : Jean-Emmanuel Pondi peint en huit tableaux :: CAMEROON

africa-news-headlines-boulevard

Des personnalités ont rendu hommage au penseur, de son vivant, le 18 novembre dernier au Musée national à travers un mini tour d’Afrique au cours duquel ses ouvrages-clés ont été revisités.

Il est environ 23 heures, le 18 novembre dernier. La salle de convivialité du Musée national est encore archicomble. De 19h jusqu’à cette heure, personne n’a bougé de son siège. L’arène qui abrite l’événement a fait sa mue. L’image la plus frappante c’est celle du podium de défilé des mannequins, construit en matériels provisoires et embelli par des lampions tout autour, aussi par des feuilles d’arbres et pailles qui lui donnent une parure originale. Des chaises capitonnées rouges et des chaises blanches en plastique entourent ledit podium. Là, sont assis des amis et connaissances de l’érudit des lettres qui a été présenté comme l’un des panafricanistes les plus engagés.

Sur l’estrade, Jean-Emmanuel Pondi, arborant une gandoura blanche comme neige, donne un cours magistral. Après les phases de spectacle et protocolaire, l’universitaire est monté égrainer à son tour, le contenu de ses œuvres. Il a maintenu le curseur sur l’ouvrage dédiée à la ville qui abrite la cérémonie de son hommage : « (Re) découvrir Yaoundé : une fresque historique et diplomatique de la capitale camerounaise ». L’auteur soutient que si le Cameroun est l’Afrique en miniature, Yaoundé est le Cameroun en miniature du fait des quatre aires culturelles du pays, vivant en harmonie, que la ville regorge en son sein.  

Panafricaniste 

Les invités présents à la soirée culturelle saluent l’œuvre du penseur africain. Parmi les personnalités venues à la randonnée culturelle et artistique, figurent en bonne place les ministres de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary ; des Transports, Jean Ernest Ngalle Bibehe ; le secrétaire général adjoint des services du Premier ministre, Pascal Nguihe Kanté, la représentation de l’Afrique du Sud au Cameroun ; le secrétaire exécutif du Cerdotola, Charles Bikoï Binam et bien d’autres personnalités.

Huit œuvres de Jean-Emmanuel Pondi parues aux éditions Afric’Eveil sont célébrées. La directrice de la maison d’édition (créée en 2011), Thérèse Flore Mbom, qui vient de s’exprimer au pupitre renseigne qu’Afric’Eveil a édité 11 des 24 ouvrages du « panafricaniste ». Les huit choisies pour la cérémonie sont « Nelson Mandela, un exemple pour l’humanité ; Vie et mort de Mouammar Al Kadhafi : quelle leçon pour l’Afrique ; Cheikh Anta Diop dans la sphère des relations internationales ; Barack Obama, de l’interrogation à l’admiration ; Thomas Sankara et l’émergence de l’Afrique au XXIè siècle (préfacé par Miriam Sankara) ; Reine Afrique ou racine de l’Union africaine (une pièce de théâtre sur la naissance de l’Oua en 1963 et l’Union africaine en 2002) ; (Re) découvrir Yaoundé : une fresque historique et diplomatique de la capitale camerounaise ; comprendre l’impact des Lions indomptables dans la géopolitique du football mondial ».

Voici le cadeau

Originale. C’est par un défilé de mode que ces œuvres ont été présentées. Des mannequins et mannequines sont sélectionnés sur la base des traits physiques du pays d’origine de la légende que Jean-Emmanuel Pondi a décidé de mettre en avant. Il en est de même pour les costumes confectionnés et de la musique choisie pour chaque défilé. C’est en l’occurrence les chansons de Brenda Fassie et de Miriam Makeba, quand il s’est agi du livre biographique du Sud-africain Nelson Mandela. Les titres cultes ; Birima et Mama Afrika, respectivement de Youssou N’dour et d’Ismaelo ont accompagné les mannequins au tableau dédié à Cheikh Anta Diop.

Jean-Emmanuel Pondi l’a reconnu. Il a eu l’occasion d’entendre le témoignage des gens à son égard. Loin de l’hypocrisie que des vivants manifestent lors des cérémonies d’obsèques de ceux qui quittent la terre.

Pour le maitre d’œuvre de la cérémonie, Ark Jammers, il a été question de rendre un hommage anthume à Jean-Emmanuel pour marquer la 34e année de son magistère. « Notre but est de garder notre regard fixé sur le positif de chaque personne ; de regarder les vivants avec le cœur, d’aller au-delà de leurs faiblesses pour voir l’intérieur d’eux, le positif qu’ils ne voient pas eux-mêmes ». Avant d’ajouter, qu’il s’agit aussi de montrer leur grandeur et l’incalculable valeur de leurs contributions. Et de conclure qu’il faut leur dire en face, yeux dans les yeux, « voici le cadeau que vous êtes pour l’humanité ».

Réaction

Issa Tchiroma Bakary, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle

Nous vivons dans un monde qui privilégie le pouvoir et l’avoir

Le professeur Jean-Emmanuel c’est quelqu’un pour qui j’ai incontestablement une grande admiration. Il nous a invité à aller au très fort de notre âme, pour évacuer les difficultés et la fatalité. Il nous a donné des exemples sur des Africains qui ont été des marqueurs de grandeur de l’humanité. Il nous emmène donc à comprendre que ce qu’ils ont fait, nous aussi nous devons le faire. En guise de conclusion parce que nous sommes le continent le plus vieux, et nous sommes les ainés de l’humanité, il nous emmène à extirper de notre âme, tout ce qui est petit et de penser à la grandeur. Des fois nous nous retrouvons au Parcours Vita et nous n’évoquons que des aspects positifs de notre existence. Il a dit quelque chose de fondamental du fait que nous vivons dans un monde aujourd’hui qui privilégie le pouvoir et l’avoir et l’être est complément déclassé, démonétisé et dévalorisé. Ce que l’Afghan avait dit à Barack Obama (d’alors président des Etats-Unis, Ndlr), aussi longtemps qu’on n’aura pas valorisé l’être, et qu’on n’aura pas ramené le pouvoir et l’avoir à leur juste place, le désordre que l’humanité subit va continuer.  

Looking for more Cameroon news and breaking news headlines, your search stops here. African Boulevard creates and curates unmatched Cameroon news content for you daily. Subscribe today so you never miss any Cameroon latest news.

This post was originally published on this site

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *